« (11) En effet, la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été révélée.  (12) Elle nous enseigne à renoncer à un mode de vie impie et aux convoitises de ce monde et à vivre dans le temps présent conformément à la sagesse, la justice et la piété (13) en attendant notre bienheureuse espérance, la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. (14) Il s'est donné lui-même pour nous afin de nous racheter de toute faute et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié et zélé pour de belles œuvres. » Tite 2.11-14 (version Segond 21)

Vous est-il déjà arrivé de faire une randonnée dans les montagnes, et d’être en manque d’eau ? Vous n’avez alors qu’une hâte, c’est de trouver une source d’eau. Votre santé, voire peut-être votre survie en dépend !

Est-ce possible que la grâce de Dieu soit tout aussi essentielle dans nos vies, lors de notre marche terrestre ?

Êtes-vous prêts à découvrir ou redécouvrir la grâce ?

Voici 3 vérités qui peuvent révolutionner notre marche chrétienne :

Dans sa lettre à Tite, jeune collaborateur dans le ministère de l’Évangile, l’apôtre Paul rappelle à son protégé l’importance de garder l’Évangile au centre de l’Église et de la vie des chrétiens.

  1. La grâce nous sauve pour toujours (Tite 2.11)

Paul rappelle à Tite que la grâce de Dieu est « source de salut pour tous les hommes ». Par sa mort à la croix et sa résurrection, Jésus-Christ déclare justes tous ceux qui placent leur foi en lui.

Peu importent leurs origines, leur métier ou leur éducation. Cette œuvre de Christ pour notre salut n’est pas restée cachée, mais a été « révélée » au monde, jusqu’aujourd’hui par la proclamation de l’Évangile.

Ai-je accepté cette grâce, offerte par Christ, qui peut me sauver pour toujours ? En suis-je toujours émerveillé ?

  1. La grâce nous transforme aujourd’hui (Tite 2.12-13)

Paul continue en disant que la grâce nous « enseigne » ! L’œuvre de la grâce ne s’arrête donc pas à la conversion ! La grâce va continuer à transformer nos cœurs, elle va nous donner la volonté de suivre le plan de Dieu pour nos vies.

Elle va nous montrer comment « renoncer » à une vie sans Dieu, pour « vivre » attachés à Christ lors de cette vie sur terre. En d’autres termes, la grâce m’apprend à dire Non pour dire Oui ! Non à ce qui ne plaît pas à Dieu pour dire oui à une relation authentique de disciple.

Tout cela en puisant nos forces dans sa grâce et en vivant dans l’attente de la « la bienheureuse espérance » du retour de Jésus !

la grâce m’apprend à dire Non pour dire Oui ! Non à ce qui ne plaît pas à Dieu pour dire oui à une relation authentique de disciple.

Est-ce que je laisse la grâce m’enseigner ? Le Seigneur m’appelle-t-il à « renoncer » à certains péchés dans ma vie pour le suivre pleinement ? L’attente du retour de Christ est-elle l’espérance qui soutient ma vie ?

  1. La grâce met dans nos cœurs une passion pour servir Jésus (Tite 2.14)

Paul fait ensuite le lien entre l’œuvre de la grâce dans nos cœurs, et les bonnes œuvres qui en découlent. Jésus-Christ s’est donné pour nous « racheter de toutes fautes ET se faire un peuple qui lui appartienne, purifié et zélé pour de belles œuvres ».

Une Église passionnée pour le servir ! C’est aussi une des conséquences de la grâce dans nos vies !

Pour quelles raisons est-ce que je sers Jésus ? Suis-je motivé par sa grâce envers moi ?


La grâce de Dieu est belle et riche. Elle est essentielle à notre marche chrétienne. Nous ne pouvons pas vivre sans elle. C’est la source d’eau pour notre marche chrétienne !

C’est merveilleux de penser que la grâce dont nous sommes au bénéfice en Christ est un reflet même du caractère de Dieu. Il est un Dieu de Grâce, et c’est pour cela qu’il nous fait grâce en Jésus-Christ.

Pourquoi pas prendre un instant maintenant pour simplement lui dire merci pour sa Grâce envers nous ?


Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles !