Depuis octobre 2013, Evangile 21 publie chaque semaine de nouveaux articles, ce qui constitue aujourd’hui une base de presque un millier d’articles. Nous désirons profiter de l’été pour revisiter nos archives et vous re-proposer quelques articles publiés au cours de ces années.


Depuis quelques mois, des pasteurs et responsables d’Église ont passé en revue l’année écoulée et ont rêvé de ce que pourrait être l’année à venir. Et il y a toujours autant de travail à accomplir. Peut-être que vous-même et vos équipes avez évoqué les projets suivants pour l’année 2015 (sans ordre précis):

  1. Vous voulez organiser plus d’événements et de projets qui touchent votre ville, créer plus de contacts avec le voisinage de l’Église et suivre ces contacts pour les amener à Christ. 
  2. Vous voulez programmer des activités d’évangélisation pour annoncer l’Évangile. 
  3. Vous voulez améliorer la qualité des cultes du dimanche, afin qu’ils soient plus intéressants, mieux organisés, et plus attrayants.
  4. Le travail auprès des jeunes et des enfants n’est pas optimal et vous vous demandez s’il est temps d’embaucher une personne dédiée à ce ministère.
  5. Vous voulez voir vos membres grandir dans la foi et les former à différents ministères. (pour mieux partager leur foi ou suivre les jeunes par exemple).
  6. Vous êtes inquiets du manque de soutien pratique et concret pour les personnes dans le besoin et pensez à fonder un groupe de soutien spécifique. 
  7. Vous êtes inquiets du manque de prière dans l’assemblée et pensez à remettre en place la réunion de prière hebdomadaire.
  8. Vous voulez améliorer l’accueil et l’intégration des nouvelles personnes, avec notamment un meilleur suivi individuel.

Et bien d’autres choses sans doute.

Le problème, bien sûr, c’est que vous ne pouvez pas faire tout cela. Vos ressources sont limitées.

Par conséquent, quels projets doivent être prioritaires ? Et quels domaines seront malheureusement, mais inévitablement, délaissés ou attendront encore l’année suivante ?

Ayant beaucoup observé la vie des églises pendant 30 ans, et ayant beaucoup voyagé avec Col Marshall pour parler du livre “L'essentiel dans l'église”, je reste surpris de constater que l’objectif qui est pourtant le plus important est souvent le plus négligé. Il est considéré comme trop difficile, ou tout simplement arrive à la dernière place dans la liste de toutes les autres possibilités. 

Il est l’un des plus importants car il l’emporte sur les autres. Si on accordait de réels efforts, du temps et des ressources à cet aspect de la vie d’Église, par la grâce de Dieu, on créerait une dynamique, de la motivation, des connaissances et des talents pour tous les autres domaines où nous souhaitons progresser. 

L’un de vos projets cités plus haut, le 5e : une formation perpétuelle, constante et individuelle des membres de l’Église pour les amener à la maturité en Christ et en particulier pour leur apporter l’enseignement, la motivation et les outils nécessaires pour servir au quotidien, peu importe la forme du service. 

Théologiquement, nous devrions avoir conscience de l’importance de la formation (je ne vais pas répéter l’argument du livre “L'essentiel dans l'église” !). Et de façon pratique, cela a beaucoup de sens. Si nous continuons à bâtir une équipe dévouée de personnes en constante progression, saintes, qui aiment Dieu, talentueuses et prêtes au service, nous allons générer plus de capacité et plus de ministères dans beaucoup de domaines.  (Que ce soit pour l’évangélisation, la prière, l’accueil, le ministère auprès des jeunes…)

Et pourtant…c’est incroyable de voir que la priorité fondamentale de la formation est trop souvent mise de coté. 

Quand Col et moi-même parlons du ministère selon le  concept du “L'essentiel dans l'église” tout le monde applaudit et dit que c’est une super idée de former des disciples pour qu’ils en forment d’autres. Mais, quand nous demandons: « Comment, en pratique, allez-vous former les membres de l’Église pour qu’ils soient des disciples au quotidien? » … là, l’auditoire reste silencieux. 

Alors permettez-moi de vous demander : dans vos projets pour 2015 et pour le futur, comment allez-vous faire pour placer le projet n°5 en première position ?


Traduction : Ellen Zevounou

Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles !