Je rencontre très souvent des parents préoccupés, pour l'éducation de leurs enfants, par cette question : « Quand devrais-je appliquer la loi et quand devrais-je appliquer la grâce ? » Le problème avec cette question est qu'elle traite la loi de Dieu et la grâce de Dieu comme deux forces opposées.

Pensez au récit biblique, au moment où la loi fut donnée : Dieu vient juste de délivrer ses enfants de la captivité égyptienne, mais ils ne savent pas encore vivre en tant qu'enfants de Dieu. Ils ne savent pas comment marcher dans la présence de Dieu et ils ne savent pas comment vivre en tant que peuple nouvellement libre. Alors Dieu leur a donné la loi.

Comprenez ceci : sa loi était une grâce. La loi est un don de grâce marqué par l'amour, la générosité et la bonté de Dieu pour ses enfants. Ainsi la grâce est une manière d'instruire mes enfants dans les voies de Dieu et dans l'appréciation de la sagesse de son autorité. La grâce n'annule pas la loi. La grâce ne rejette pas l'autorité. La grâce n'éradique pas le besoin de limites dans la vie de mes enfants. Au contraire, la grâce est la manière dont je fais cela.

Ainsi, je sais que mes enfants ont besoin de la connaissance de la loi de Dieu, ils ont besoin de se connaître eux-mêmes par le regard de la loi sur eux. Ils ont besoin de la conduite de la loi de Dieu. Et je sais aussi que j'ai besoin de leur apporter cela dans une attitude de grâce marquée par la tendresse, la patience, la bonté, l'amour et le pardon.

L'éducation de nos enfants nécessite d'inclure l'équilibre loi/grâce car elles ne sont pas deux forces opposées.


Designed by Kstudio - Freepik.com