La faille… qui est exposée dans ce livre, c'est que nous nous soucions trop peu de la sainteté et que nous devrions lui donner plus de place dans notre vie. L'auteur n'adopte pas un ton moralisateur ou culpabilisant, mais il cherche à transmettre une passion nouvelle pour s'épanouir sur le chemin de la sainteté.

Comment croître dans la sainteté ?

Chaque chrétien peut grandir dans la sanctification grâce à la Parole et à l'Esprit.

l'Esprit peut se manifester par des signes, des prodiges, des dons spirituels, mais surtout, par une transformation complète et un renouvellement de notre homme intérieur qui nous rend capable de résister aux péchés auxquels nous ne pouvions résister auparavant… Afin que nous fassions les bonnes œuvres prévues par Dieu dans son amour.

Le Saint-Esprit dévoile notre péché afin que nous nous en détournions. Il illumine la Parole afin que nous comprenions tant ce qui est écrit que ses applications dans nos vies. Il retire le voile afin que nous puissions voir la gloire de Christ et devenir comme Lui.

C'est donc l'Esprit qui nous donne la force de poursuivre la sainteté. C'est l'Evangile qui nous pousse à ressembler à Christ. C'est la foi qui alimente notre obéissance.

même si nous devons encore et toujours faire un effort. Mais cet effort, quoiqu’ indispensable, est moindre face à la puissance et la force du Saint-Esprit !

Qu'est-ce que la sainteté ?

L'auteur met harmonieusement la sainteté en lien avec la loi de Dieu.

La loi de Dieu est bonne comme l'affirme Ps. 1.1-2… Heureux l'homme … qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, et qui la médite jour et nuit !

Prendre plaisir en la loi, pour le psalmiste, c'est aimer ce que Dieu aime ! la loi de Dieu est sainte, juste et bonne. Elle est l'expression de sa sainteté et de sa personne. Les commandements nous montrent qui est Dieu, ce qu'il aime, ce qu'il déteste. Au ciel, nous serons rendus capables de vivre complètement selon la loi du Seigneur.

Mais quelle est cette loi ?

L'auteur montre que le décalogue en Exode 20 est au cœur de l'éthique du N.T. Pour Jésus et les apôtres, les 10 commandements formaient un résumé de base des intentions éthiques de Dieu pour tous les habitants du monde. Obéir aux commandements est notre façon d'accomplir la loi de l'amour, et l'amour est au cœur de la sainteté… Aimer est, par exemple, un commandement très important de la loi.

Le chrétien serait-il alors sous la loi ?

Non ! Le chrétien n'est plus “sous la loi” dans le sens qu'il serait condamné par elle ou attaché à l'ancienne alliance de Moïse (2 Co. 3.6; Heb. 8.13). Christ a aboli la loi en l'accomplissant parfaitement. Le chrétien n'est donc plus asservi à la loi en terme de salut. Mais il est “sous la loi” dans le sens qu'il est appelé à obéir au Seigneur et à toute expression de sa volonté pour sa vie (1 Co 9.21).

Cette idée de l'auteur est intéressante, car elle replace la loi dans un contexte juste. La loi ne sauve pas, mais elle est reste un modèle à suivre. C'est une sorte de plan pour s'épanouir dans la sainteté.

On peut rajouter que l'ensemble de la révélation se trouve dans l'Ecriture tout entière. L' A.T et le N.T réunis. Le N.T ne rejette pas l' A.T comme quelque chose de périmé. Bien des enseignements et des révélations de l' A.T, dont la connaissance nous est nécessaire, ne sont pas répétés dans le N.T., qui les suppose connus ; ils servent de fondement à de nouvelles révélations.

Par exemple :

D'où Paul tient-il sa doctrine de la justification ? Ne la tire-t-il pas de l'histoire d'Abraham et de David ? C'est ce qu'il affirme en Romains 4 !

Où donc les auteurs de N.T trouvent-ils leur doctrine de la substitution ? Ne la trouvent-ils pas dans le Lévitique et dans Esaïe 53 ?

Aussi, pour le chrétien né de nouveau, recevoir la loi est une grâce… car il n'y a pas de plus grande joie que de poursuivre la sainteté et les commandements de l'Eternel. Le chrétien du N.T n'est donc pas racheté par l'observation de la loi, mais il a été racheté afin qu'il puisse y obéir et plaire à Dieu…

Il n'y a aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus (Ro 8.1),

… cela ne veut pas dire que Dieu ignore notre conduite et toutes nos pensées. Bien que, en Christ, il ferme les yeux sur nos péchés dans un sens judiciaire, il n'est pas aveugle pour autant. Et si Dieu ne remarquait jamais nos péchés, il ne ferait jamais de discipline. Et si Dieu ne nous disciplinait jamais, nous serions des enfants illégitimes et non ses véritables enfants. L'amour n'est pas synonyme d'assentiment inconditionnel !

Dieu crée un cœur qui recherche la pureté, l'amour, la joie et la paix, la justice plutôt que l'immoralité sexuelle, l'idolâtrie, le vol et la convoitise.

De toute évidence, la grâce n'est pas une vignette autorisant le péché…

Aussi, lorsque nous péchons, notre union avec Christ n'est pas compromise. C'est notre communion qui est en péril. Il est possible pour les croyants de s'attirer une plus grande ou une moins grande faveur de la part de Dieu. Il est possible pour nous d'expérimenter une douce communion avec Dieu, comme il est possible d'expérimenter un froncement de sourcils de sa part, non pas en guise de jugement, mais en guise de rappel, pour nous inciter à aimer et à faire le bien (Hé 10.24)

La sainteté est le but de notre rédemption

Des évidences que la grâce de Dieu a afflué en nous doivent jaillir de notre vie !

C'est le plan de Dieu pour chacun d'entre nous.

Jésus ne se contente pas de libérer le pécheur de la honte de son péché, il fait beaucoup plus que cela, il détruit l'emprise du péché sur lui (1 Pi. 1.2; Ro. 8.29; Ep. 1.4; 2 Ti 1.9; Hé 12.10), pour que nous grandissions dans la sainteté.

Apprécier la sainteté

Le nouveau monde créé par Dieu est exempt de toute souillure et de tout péché.

Si vous n'appréciez pas le Dieu saint maintenant, pourquoi voudriez-vous passer l'éternité avec lui ?

Connaître notre position en Christ

Nous sommes fils et filles du Seigneur. Lorsque nous comprenons quelle est notre position en Jésus, nous souhaitons de plus en plus vivre comme Lui.

Certains péchés deviennent plus difficiles lorsque nous comprenons notre nouvelle position en Christ. Car si nous comprenons tout ce que Dieu a fait pour nous en Jésus, nous serons heureux et désireux de lui plaire.

Conclusion

Ce précieux livre, sans aucun légalisme, motivera à coup sûr chaque chrétien à croître sur le chemin de la sainteté. Pour d'autres, les lignes de K. Deyoung seront un puissant encouragement à reprendre ce même chemin, à quitter les ténèbres pour la lumière, à confesser certains péchés et à s'épanouir en Christ.