Être femme, un vaste programme ! Nous sommes en perpétuel mouvement, un peu partout à la fois.

Pour tout ce qu’elle fait souvent en silence et sur tous les fronts, la femme aimerait sans doute « une reconnaissance ».

Et pourtant cette reconnaissance, la femme l’a : Dieu la lui a donnée. Car partout où elle passe, la femme influence.

Notre Créateur nous a donné cette capacité mystérieuse d’influencer notre entourage. Mais de l’influencer … pour la VIE !

Pourquoi Dieu a-t-Il trouvé « très bon » d’ajouter sur terre la féminité ?

Une identité particulière …

Ève signifie Vivante « car elle est la mère de toute vie » Ge 3.20. Nous sommes en quelque sorte les gardiennes de la vie : pour la porter, pour la cultiver et pour la transmettre là où nous sommes.

Pour une mission particulière…

Une identité unique pour une mission unique, si nous l’acceptons.

Dans le plan de Dieu, nous avons véritablement notre place sur terre, et une place qu’il nous faut absolument sauvegarder !

Le Créateur l’a dit lui-même : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ! » Ge 2.19. Pour l’accompagner, pour l’aider, Dieu a mis au côté de l’homme un autre sexe, une autre façon de voir, une sensibilité toute particulière : une femme !

Porter la VIE !

Le désir de notre Créateur est de voir se propager la vie sur la terre : « Dieu les bénit et leur dit : Soyez féconds, multipliez-vous …» Ge 1.28

En portant la vie, la femme rappelle « la bénédiction de Dieu » à son entourage, son désir de multiplier la vie encore et encore. Et par la maternité, la femme témoigne de ce miracle de la vie et y participe.

Avec la chute, les grossesses pénibles et les difficultés de la vie arrivent. Dieu choisit à nouveau la femme pour porter en elle « la promesse de la rédemption ». Celle qui fera naître le Sauveur de l’humanité, Jésus Christ, pour que TOUS aient la vie abondante et éternelle.

Mais il ne suffit pas de porter un enfant pour que la femme « porte la vie » autour d’elle !

Bien au-delà de la maternité, la femme a cette mission d’apporter la vie, d’aider la vie, de l’encourager, et parfois de la défendre, là où elle se trouve ! Ainsi, même celles qui ne porteront pas d’enfant peuvent tout autant porter la vie.

La femme est l’aide précieuse que Dieu veut donner à l’humanité. Le mot « aide » utilisé dans la genèse est l’expression en hébreux, ezer. Ce même mot figure dans d’autres passages de l’Ancien testament pour parler du secours de Dieu en personne (De 33.26, 29 ; Ps 121.1-2 ; Ps 20.2-3 ; Ps 33.20 ; Ps 115.9-11 ; Ps 54.6).

Femmes, nous sommes cette « aide de la part de Dieu ». Cette aide qui parle de Dieu. Notre féminité et notre cœur de femme sont des cadeaux divins pour l’humanité !

Cultiver … la VIE !

Mais comment ? Par notre influence ! Notre sensible et féminine influence.

À l’image de Dieu, portant sa vie, nous pouvons être cette divine influence au quotidien pour notre prochain : celui avec qui l’on vit, celui que l’on côtoie ou simplement celui que l’on croise.

La Bible fait le récit de femmes qui ont changé le cours de l’Histoire par leur influence.

bonne ou mauvaise influence ?

Certaines comme Ruth, Rahab, Marie, la femme Samaritaine, Priscille, ont apporté par leur influence une bénédiction pour leur famille, pour leur peuple, pour des nations entières. D’autres femmes, au contraire, ont entraîné des conséquences catastrophiques par leurs mauvaises influences.

Oui, la femme est capable d’embellir la vie de son entourage (Pr 6.20 ; 31) comme de la rendre invivable (Pr 21.9,19 ; 25.24 ; 27.15).

L’Évangile nous éclaire sur le moyen de cultiver la vie dans nos relations. Il suffit d’être nous- mêmes attachées à la Vie, au Sauveur et Seigneur de la Vie, Jésus-Christ, pour être capable de donner de la vie aux autres :

« Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, portera du fruit en abondance, car sans moi, dit-il, vous ne pouvez rien faire » Jean 15.5.

C’est sa vie qui développe dans ma vie, ces fruits abondants de VIE pour les autres ! Je deviens pour mon entourage cette aide bienveillante, paisible et persévérante pour celui que je regarde, que j’écoute, que je touche … et qui lui rappelle que Dieu est là.

« L’Esprit de Christ veut associer nos réactions à ce qu’il voit… Nous apprenons à agir comme il agit, à ressentir les mêmes sentiments, à aimer ce qu’il aime ». D.Powlison

J’entre alors dans Sa mission, dans ma mission …

Transmettre … la VIE !

« Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin … ». Ac 2.39

Comme les premières femmes témoins de la résurrection de Jésus-Christ (Lc 24.1), soyons passionnées, pleines d’audace, messagères de cette vie et de cette espérance qui nous animent !

« L’histoire a déjà prouvé que les femmes sont animées d’un dévouement extraordinaire,  d’une capacité à endurer de grandes épreuves,  d’une vision pour améliorer le monde ». J et S Eldredge

Soyons fières et épanouies de ce cœur aux émotions si riches que notre Dieu nous a donné. Pour tant de raisons nous sommes souvent infertiles, mais Dieu veut accomplir sa promesse de vie malgré toutes nos incapacités et nos faiblesses !

Cette promesse est pour nous … et pour « nos enfants », et pour tous ceux qui sont au loin ! (Ac 2.39). La génération qui nous suit a tant besoin qu’on lui montre ce chemin de vie, de cette vie abondante qui vient de Dieu seul, par Jésus Christ.

Alors transmettons autour de nous la douce odeur de Christ. Diffusons son parfum revitalisant, rafraîchissant et apaisant par toutes sortes de moyens dont notre féminité dispose.

Osons être ces femmes dans toute notre splendeur, celle qui nous a été donnée par notre Créateur.

Quelle belle mission que d’être une femme, à Son image, là où nous sommes !


Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles !