Depuis octobre 2013, Evangile 21 publie chaque semaine de nouveaux articles, ce qui constitue aujourd’hui une base de presque un millier d’articles. Nous désirons profiter de l’été pour revisiter nos archives et vous re-proposer quelques articles publiés au cours de ces années.


Beaucoup de chrétiens ne saisissent pas vraiment la raison pour laquelle Dieu nous a pardonné nos péchés. Dieu le Père ne s'est pas réveillé un matin, avec le sentiment incroyable d'être le Souverain de l'univers, et il n'a pas décidé sur un coup de tête d'être miséricordieux envers ses élus et de regarder au-delà de leurs iniquités. Dieu ne nous a pas sauvés parce que son amour est venu équilibrer sa justice. Nous ne devrions pas imaginer Dieu dans le ciel en train de murmurer : « Vous connaissez votre péché ? Et toute votre rébellion, vos échecs et votre désobéissance ? Vous vous souvenez de tout ça ? Et bien oublions. Cela ne me gêne pas. Je vous aime et à l'avenir je ne vais plus mentionner vos péchés. »

Sans s'en rendre compte, beaucoup d'entre nous négligent l'expiation et ne conçoivent la miséricorde imméritée que comme un cadeau accordé par un Dieu aimant. Nous oublions que la miséricorde nous est octroyée grâce au sacrifice de Christ sur la croix. Dieu ne nous a pas sauvés en laissant de côté la justice, mais en la satisfaisant.Tout le plan de la rédemption est empreint de justice. Dieu n'a jamais mis de côté sa justice. Il y a un enfer et un paradis parce que Dieu est juste. Nos péchés sont imputés à Christ, mort à notre place. Sa vie et sa mort nous sont imputées, afin que nous puissions continuer à vivre.

Ce n'est pas parce que Dieu a prononcé une formule magique et a décidé qu'il fermerait les yeux sur nos péchés que nous sommes pardonnés et que nous recevons la vie éternelle. Il n'a fermé les yeux sur aucun détail de notre péché. La bonne nouvelle de la croix est que le plus petit comme le plus gros péché, ont été payés par le sacrifice parfait et ultime.

Nous ne sommes pas sauvés parce que Dieu a décidé un jour qu'il devait aussi manifester de la miséricorde envers les pécheurs. Nous sommes sauvés parce que Dieu a envoyé son Fils afin qu'il se charge de notre malédiction. Dieu réclame justice pour chaque regard lascif, chaque pensée remplie d'orgueil, chaque langue médisante. Et la résurrection de Jésus témoigne de la glorieuse bonne nouvelle que toutes les exigences de justice ont été respectées de sorte que Christ a été le premier mais pas le dernier à conquérir la mort. Au travers de la substitution, Dieu a satisfait sa justice.


Traduction: Charlotte Delbecque

Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles !