«Quel droit avez-vous de quitter une église? » Je me souviens de cette question posée par mon professeur d'ecclésiologie en école de théologie. C'est une bonne question, une question que nous ferions bien de nous poser. Comme Kevin l'a récemment souligné sur ce blog (DeYoung, Reformed and Restless), il y a un mandat biblique et il y a des raisons pratiques en faveur d'entrer dans une alliance en adhérant à une église locale. Après avoir conclu cette alliance, une rupture de celle-ci ne devrait jamais être prise à la légère. De toute évidence, il y a des raisons de quitter une église locale. Mais quelles sont-elles ? Ce sujet a occupé mes pensées ces dix dernières années, et voici ma tentative de réponse à la question:

Bonnes raisons de quitter son église : 4 principes

  1. Évènement providentiel : Si mon travail ou mes circonstances familiales m'amènent à déménager de Dallas à Austin [deux villes texanes], je devrais probablement trouver une nouvelle église à Austin, et d'autant plus si je quitte le Michigan pour la Caroline du Nord [deux Etats non limitrophes des États-Unis]. Il est bon de se rattacher à une église locale dans sa localité.
  2. Implantation d'église : Il se pourrait que je n'aie pas à quitter ma localité, mais que mon église ait décidé de m'envoyer, avec d'autres, implanter une autre église. Remarquez cependant que je serais alors envoyé par mon église, non pas dans une démarche où je quitterais l'église avec un groupe de personnes parce que je serais mécontent ou persuadé du bien-fondé de mon idée.
  3. La sainteté s'est perdue : Cette situation peut prendre différentes formes, mais advient le plus souvent lorsque la Parole de Dieu n'est plus enseignée. Il se pourrait que des propos hérétiques soient propagés, que la Bible ne soit jamais lue ou prêchée, ou que la Parole ne soit plus considérée comme suffisante, ce qui est de plus en plus fréquent ; elle est utilisée comme “l'assaisonnement” du message plutôt que la nourriture solide de la congrégation. Cependant, nous devons être prudents dans ce cas ; la patience doit toujours être exercée et je dois toujours tester mon cœur pour discerner si je ne vois pas des montagnes là où il n'y en a pas.
  4. La paix de l'église est remise en question par ma présence : Cette «raison» est difficile à suggérer, de peur qu'on en abuse, s'agissant de loin de la raison la plus “subjective”. Cependant, il y a des cas où un individu ou une famille peuvent personnellement devenir un obstacle au ministère de l'église locale et il est préférable pour cette personne ou cette famille de quitter l'église. Si telle est la raison pour laquelle je songe à quitter l'église, alors je dois d'abord me sonder et discerner s'il s'agit d'un péché de ma part. Si tel est le cas, je dois me repentir sans tarder, plutôt que de partir. Cette «raison» doit toujours être abordée avec une certaine appréhension.

3
raisons possibles de quitter son église

  1. Le conjoint : Si votre conjoint est inconverti ou ne souhaite pas se rendre dans cette église, mais est ouvert à se joindre avec vous à une autre église locale..
  2. Besoins particuliers : Chaque famille peut avoir des besoins particuliers auxquels il faut faire attention. Un exemple possible peut être que ma famille comprend un enfant handicapé et qu'une église fidèle dans la localité propose un ministère envers les personnes handicapées qui pourrait vraiment nous encourager.
  3. Dons particuliers : Une autre église fidèle dans la région peut vous avoir sollicité pour que vous puissiez exercer votre don parmi eux pour l'édification du corps (ex : un joueur d'orgue). Ne décidez jamais de cela tout seul. Même s'il s'agit d’une raison possible, il est trop facile d'avoir une trop haute opinion de soi-même et de courir vers des pâturages plus verts. Ceci est toujours quelque chose qui devrait être discuté (et porté en prière) avec les responsables de votre église actuelle.

8 raisons souvent citées, mais insuffisantes

  1. Le ministère : Le ministère pour les enfants dans une autre église est de meilleure qualité. Cela ne peut pas être une raison pour changer d'église. Il s'agit plutôt d'une occasion pour vous de vous impliquer pour les enfants dans le ministère de votre église.
  2. L'effet de mode : Nombreux sont ceux qui se rendront dans une église “à la mode”. L'argument employé pour se justifier est que l'Esprit est à l'œuvre dans cette église et qu'on veut donc faire partie de ce qu'il s'y passe. Mais les effets de mode vont et s'en vont, tout comme les gens qui les suivent.
  3. Les groupes de jeunes : L'ennui de nos adolescents dans leur groupe de jeunes actuel, à cause des activités, des autres jeunes etc. n'est pas un critère déterminant pour quitter l'église où nous nous réunissons. Je sais déjà que cet avis provoquera des controverses. Croyez-moi, j'ai de l'empathie pour ceux qui sont dans cette situation, en tant que parent et ancien pasteur jeunesse. Mais nos enfants ne sont pas les chefs spirituels de notre maison. Ils ne devraient pas pouvoir choisir notre église en fonction de leur statut social et de leur réseau.
  4. L'église a changé : Les églises changent en permanence. À moins que les changements soient contraires à la Bible, nous n'avons pas de raison de nous en aller. Nous ne quittons pas notre conjoint quand il ou elle change ! Et pourtant nous sommes si prompts à le faire avec l'église où nous avons fait alliance.
  5. Un nouveau pasteur : Un nouveau pasteur n' est pas une raison suffisante pour changer d'église. Peu importe ses façons rigides, impersonnelles etc. La liste est sans fin. Le fait qu'il ne soit pas le plus intéressant des pasteurs n'a pas d'importance. Il est l'homme que Dieu a appelé pour servir cette église pour un temps. Et c'est votre église. Encore une fois, à moins qu'il s'oppose à la Bible, pourquoi s'en aller ? Vous n'avez pas fait alliance avec un homme, mais avec un corps.
  6. Mes besoins ne sont pas satisfaits : Je dis à chacun de nos nouveaux membres , “si nous allions tous à l'église chaque semaine avec une liste de personnes à encourager, écouter ou aider, quel dynamisme dans cette église ! En ne prenant en compte que le dimanche matin, sans même parler du reste de la semaine, si chacun d'entre nous était préoccupé par l'autre et que nous arrivions le dimanche avec cette mentalité plutôt que des interrogations telles que “pourquoi ne m'a t-il pas adressé la parole ?”, “pourquoi est-ce-que personne ne se soucie de moi ?”, “pourquoi est-ce-que personne ne s'intéresse à mes besoins ?” - les choses prendraient une autre perspective. Commencez à vous intéresser aux autres et vous en serez bénis.
  7. La musique : ce n'est pas une bonne raison, qu'elle soit trop lente, trop traditionnelle, trop contemporaine, basée sur les Psaumes ou les hymnes ... arrêtez de prendre la musique comme excuse!
  8. Il y a foule d'autres raisons ... nous n' avons même pas mentionné les réunions trop matinales, la qualité du café servi, les petites manies du pasteur .. (et oui, ce sont des “raisons” parfois évoquées!)

Traduction : Joy Fayard